Glossaire

A  B  C  D  E  F  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z


A

  • arrière (adj.) – vers l’arrière ou la poupe du bateau


B

  • barographe (n.) – baromètre pour l’enregistrement des relevés sur une carte mobile
  • baromètre (n.) – un instrument pour mesurer la pression atmosphérique et prévoir le temps
  • barrot (n.) – largeur du bateau à l’endroit le plus large
  • bôme (n.) – espar horizontal articulé sur le mât du bateau pour enverguer la bordure d’une voile
  • brasse (n.) – une mesure nautique pour calculer la profondeur ou la distance, égale à 6 pieds


C

  • cale (n.) – partie intérieure située la plus au fond du navire ; partie intérieure la plus basse de la coque du navire
  • cap (n.) – la direction prise par le bateau, basée sur le compas gradué de 360 degrés; lofer
  • carte marine (n.) – carte utilisée pour la navigation maritime
  • catamaran (n.) – bateau constitué de deux coques reliées mais distinctes et parallèles
  • chariot (n.) – une pièce d’accastillage coulissante qui se fixe sur un rail, permettant d’adapter les palans ou autres équipements attachés au chariot; également appelé chariot d’écoute
  • chavirer (v.) – se retourner
  • clipper (n.) – un voilier aux formes très fines construit pour la grande vitesse
  • cloison (n.) – parois verticales créant des compartiments pour assurer l’étanchéité
  • cockpit (n.) – un espace creux du pont du voilier, généralement vers la poupe et utilisé par le barreur
  • compas (n.) – un instrument qui montre la direction, en particulier avec l’aide d’une aiguille magnétique qui oscille librement et pointe le nord magnétique
  • coordonnée (n.) – ensemble de nombres dans un système de référence (par ex. sur une carte) qui détermine la localisation d’un point (ou bateau)
  • coup de vent (n.) – un terme nautique désignant les phénomènes climatiques où la vitesse du vent varie entre 34 et 40 nœuds
  • courant (n.) – mouvement horizontal de l’eau, généré par les marées, les vents locaux et les alizés
  • cuisine (n.) – la cuisine d’un bateau


D

  • dérive (n.) – dérive faisant saillie vers le bas, dans l’eau, sous la coque du voilier ; son rôle est de maintenir le bateau sur son cap
  • descente (n) – une ouverture ou passage avec échelle à bord d’un bateau
  • dessalinisateur (n.) – une machine qui enlève le sel de l’eau de mer pour la transformer en eau consommable
  • drisse (n.) – un cordage servant à hisser ou ramener un pavillon ou une voile


E

  • écoutille (n.) – une ouverture couverte dans le pont d’un bateau permettant d’accéder au pont inférieur
  • en haut (adv.) – au-dessus du pont du bateau dans le gréement ou dans la mâture
  • enseigne (n.) – un drapeau ou un pavillon hissé sur le bateau
  • équateur (n.) – un cercle imaginaire autour de la Terre, à équidistance du pôle Nord et du pôle Sud, qui divise la terre en deux hémisphères


F

  • faire chapelle (v.) – « lorsque le bateau s’enroule dans le vent et bascule sur le côté, les voiles dans l’eau, guindant ; inclinaison possible de 50 degrés ; il en résulte un important désordre à bord si une telle poussée excessive du bateau se produit » (définition de Rich Wilson).
  • ferler (v.) – plier ou rouler fermement et assurer une voile


G

  • gréement fixe (n.) – également appelé gréement dormant, le gréement fixe est constitué de câbles utilisés pour soutenir le mât d’un voilier ; ces câbles peuvent être desserrés et serrés pour optimiser la performance de navigation du bateau (voir également gréement courant)


H

  • cap du compas (n.) – la direction dans laquelle se dirige le bateau, habituellement exprimé en compas gradué
  • voile d’avant (n.) – voile devant le mât de misaine
  • vent debout (n.) – un vent soufflant en direction de la proue du bateau
  • « mettre en panne » (v.) – stopper le mouvement d’un voilier vers l’avant en amenant l’avant du bateau dans le vent ; l’équipage peut alors se consacrer à d’autres activités à bord du bateau sans se soucier de son pilotage
  • gîter (v.) – pencher ou s’incliner sur le côté, comme un navire ou un voilier par grand vent
  • barre (n.) – l’appareil qui sert à gouverner le navire, comme la roue ou le timon
  • coque (n.) – le corps d’un bateau


I

  • combinaison d’immersion (n.) – une combinaison spéciale conçue pour protéger une personne des refroidissements et de l’humidité en situations d’urgence « bout au vent » (adj.)
  • « dans le fers » – face au vent
  • INMARSAT (n.) SATellite MARitime INternational  ; système satellite utilisé par les navires en mer pour communiquer avec d’autres navires ou avec des sites basés à terre
  • Itinéraire orthodromique (n.) – représenté par une ligne tracée entre deux points d’une sphère | Cliquez pour écouter la définition audio de Rich


J

  • foc (n.) – une voile triangulaire fixée à l’avant du mât
  • empanner (v.) – virer de bord vent arrière


K

  • quille (n.) – une pièce maîtresse de la structure d’un bateau, dans le sens de la longueur de la coque, sur laquelle repose l’ossature
  • nœud (n.) – unité de vitesse équivalente à 1 mille nautique ou à 6 076 pieds par heure (environ 1,15 milles par heure)


L

  • tour (n.) – un seul tour d’un moyen d’arrimage (exemple de phrase avec ce terme : Trente tours de cordon ont été effectués autour des deux cordes pour en assurer fermement le maintien entre elles.)
  • amarrer (v.) – attacher avec de la corde ou des cordages en enveloppant ou en liant solidement
  • moyen d’arrimage (n.) – dispositifs de cordage dans lequel la ligne est utilisée pour fixer deux éléments ou davantage avec plus ou moins de rigidité (source : www.answers.com)
  • latitude (n.) – l’une des deux coordonnées (l’autre étant la longitude) utilisée pour déterminer une position en mer ; marqué en degrés nord ou sud depuis l’équateur, de 0 degré à l’équateur à 90 degrés nord ou sud des pôles ; un degré de latitude = 60 milles nautiques ; la latitude est comparable à l’axe des coordonnées sur un graphe.
  • l’avant (adj.) – vers l’avant ou la proue d’un bateau
  • cambuse (n.) – petit espace de rangement d’un bateau, habituellement situé à l’arrière et sous le pont
  • leach (n.) – bord arrière ou de fuite d’une voile ; bord arrière d’une voile avant et arrière
  • sous le vent (adj.) – dans la direction vers laquelle souffle le vent
  • soulèvement (n.) – changement de la direction du vent permettant au skipper de mieux pointer son voilier vers sa destination
  • corde (n.) – un cordage utilisé sur un bateau
  • journal de bord (n.) – un enregistrement quotidien de la vitesse du bateau, de sa progression, etc. et les événements survenus au cours du voyage; carnet de bord
  • longitude (n.) – l’une des deux coordonnées (l’autre étant la latitude) utilisée pour la détermination d’une position en mer ; marquée en degrés est ou ouest à partir du premier méridien (0 degré de longitude), situé à Greenwich, en Angleterre ; la longitude peut atteindre 180 degrés est ou ouest ; les 180 degrés est et ouest se rejoignent, en réalité, du côté du globe opposé à Greenwich, au niveau de la ligne de changement de date ; la longitude est comparable à la ligne des abscisses d’un graphe
  • louvoyer (v.) – naviguer en remontant le vent, en changeant d’amure


M

  • grand-voile (n.) – la voile la plus grande sur le bateau
  • amarrer (v.) – attacher solidement
  • mât (n.) – un espar vertical, haut qui se dresse à partir de la quille ou du pont du navire pour supporter les voiles et le gréement
  • méridien (n.) – ligne de longitude
  • monocoque (n.) – bateau avec une seule coque


N

  • mille nautique (n.) – unité nautique de mesure équivalente à 1,15 milles terrestre

 



P

  • palan (n.) – un corps en bois, en métal ou en plastique constitué de poulies, dans lequel passent les brins, en vue d’offrir un avantage mécanique ou de changer le sens de déplacement
  • pilote automatique (n.) – un instrument destiné à piloter un bateau et maintenir le cap automatiquement
  • point d’écoute (n.) – coin arrière et inférieur d’une voile triangulaire ou petit foc, ou coin inférieur de la voile carrée
  • pont (n.) – une partie du bateau qui sert à la fois de plancher et de recouvrement complet ou partiel des niveaux inférieurs du bateau
  • poste d’amarrage (n.) – 1 : espace de mouillage ou d’arrimage ; 2 : travail ou fonction ; 3 : lit ou couchette intégrés
  • pot au noir (n.) – une zone de l’océan proche de l’équateur où convergent les calmes, les grains et les brises changeantes
  • linguet (n.) – chacune des courtes barres de fer d’un ensemble robuste dont l’actionnement s’effectue à l’aide d’une roue dentée ou d’un cliquet, et qui a pour fonction d’empêcher un treuil ou un guindeau de dévirer, c’est-à-dire de tourner en sens inverse.
  • bâbord (n.) – côté gauche du bateau en regardant vers l’avant

 



R

  • radar (n.) – un système ou un dispositif qui utilise des ondes radio émises et réfléchies pour détecter les objets, leur direction, leur distance, leur hauteur et leur vitesse par rapport à cet appareil
  • relèvement (n.) – détermination de la position : position d’un point par rapport à l’autre ou par rapport au compas
  • courir vent de travers (n.) – naviguer entre vent de travers et vent arrière, avec le vent venant du côté du bateau
  • ris (n.) – portion de la voile qui est roulée pour réduire la prise au vent pendant une tempête
  • rouf (n.) – petit compartiment d’un bateau
  • arriser (v.) – diminuer ou réduire la surface d’une voile, en cas de gros vents
  • ligne de rhumb (n.) – ligne, sur une sphère, par laquelle l’ensemble des méridiens sont traversés (lignes de longitude), et selon le même angle ; autre définition : tracé entre deux points d’une carte de Mercator | Cliquez pour écouter la définition audio de Rich
  • gréement (n.) – les cordages et les chaînes utilisés pour supporter, maintenir en position et contrôler les mâts, les voiles, les vergues du navire, etc.
  • safran (n.) – une pièce plate, mobile, large, en bois ou en métal, articulée verticalement à la poupe du bateau
  • courir (v.) – naviguer avec le vent en poupe
  • itague (n.) – hauban mobile situé à l’arrière du mât*
  • gréement courant (n.) – série de câbles, de cordes et/ou de chaînes, sur un bateau, servant à actionner les voiles (voir également gréement fixe )


S

  • hisser (v.) – lever (par exemple voiles) en position
  • manille (n.) – étrier en forme de U, fermé par un axe mobile et utilisé pour attacher une voile au cordage ou à l’accastillage, les cordages à l’accastillage, les pièces d’accastillage entre elles, pour mailler l’ancre, etc.
  • réa (n.) – poulie utilisée sur un bateau seule ou en association avec d’autre poulies
  • écoute (n.) – un cordage utilisé pour régler l’angle d’une voile sous le vent
  • haut-fond (n.) – ban de sable ou zone peu profonde en pleine mer
  • hauban (n.) – pièce du gréement dormant permettant de soutenir le mât courant du haut du mât à la partie latérale du bateau ; les voiliers sont habituellement dotés d’un ou plusieurs haubans au niveau de chaque côté du mât
  • espar (n.) – une longue pièce arrondie, de bois ou de métal, (mât, bôme, corne ou vergue) sert à supporter le gréement
  • spinnaker (n.) – une grande voile triangulaire (sur l’avant du bateau), sert au largue ou au vent arrière
  • barre de flèche (n.) – entretoise dépassant du mât du bateau servant à maintenir les câbles du gréement et le mât droit ; support horizontal utilisé pour étendre les haubans sur un mât.
  • grain (n.) – tempête violente de courte durée
  • gréement dormant (n.) – également appelé gréement fixe, le gréement dormant est constitué de câbles utilisés pour soutenir le mât d’un voilier ; ces câbles peuvent être desserrés et serrés pour optimiser la performance de navigation du bateau (voir également gréement courant )
  • tribord (n.) – le côté droit d’un bateau en faisant face à l’avant
  • étai (n.) – lourd cordage ou câble, habituellement métallique, utilisé comme renfort ou hauban pour le mât du bateau
  • voile d’étai (n.) – voile triangulaire enverguée sur un étai
  • poupe (n.) – partie arrière d’un bateau
  • affaler (v.) – amener ou faire descendre (par ex. une voile)


T

  • virer de bord (v.) – amener le vent de l’autre côté d’un bateau en passant par le vent de face
  • amintot (n.) – levier fixé au gouvernail utilisé pour piloter le bateau ; sur certains bateaux, l’amintot remplace la roue de gouvernail
  • alizés (n.) – un vent qui souffle régulièrement en direction de l’équateur du Nord-Est dans les tropiques nord de l’équateur et du Sud-Est dans les tropiques sud de l’équateur
  • régler (v.) – ajuster (par ex. les voiles)
  • trimaran (n.) – un bateau avec trois coques reliées mais distinctes et parallèles
  • toilette (n.) – la salle de bains (ou lavabo, douche et toilettes) à bord d’un bateau
  • ridoir (n.) – élément de l’équipement d’un bateau au moyen duquel le gréement fixe ou les câbles peuvent être très graduellement serrés ou desserrés en les enroulant autour de tiges filetées photo


V

  • « virer de bord » (v.) – changer de cap, faire passer la voile d’un bord du bateau sur l’autre; changer d’amure


W

  • quart (n.) – périodes de services qui divisent la journée sur un bateau, afin de répartir le travail entre les équipes tournantes de l’équipage
  • point d’itinéraire (n.) – coordonnées (latitude et longitude) permettant de définir un emplacement sur l’itinéraire d’une traversée ; il peut également s’agir d’un emplacement physique (île, bouée, phare, etc.) le long d’un itinéraire de navigation
  • winch (n.) – dispositif de manutention ou de levage consistant dans une corde, un câble ou une chaîne enroulés autour d’un tambour rotatif horizontal actionné par une manivelle ou par un moteur
  • au vent (adj.) – direction d’où vient le vent

 

* Source : www.vendeeglobe.org/en/