Sélectionner une page

Nous avons poursuivi, toute la nuit, notre progression vers le Nord. Les alizés, jusqu’à présent, ont soufflé modérément, ce qui est beaucoup plus facile pour le bateau et pour le skipper. Les vagues se fracassent pourtant par moment très violemment sur le bateau, et mettent à l’épreuve chacun de ses angles et de ses joints.

La table des cartes est placée en travers du bateau, et sur un pivot, de sorte qu’elle peut être maintenue à peu près à l’horizontale, même si le bateau, avec une quille entièrement basculée et trois ou quatre ballasts remplis de trois ou quatre tonnes d’eau, continue de giter à 25-30 degrés. Je positionne le banc le plus à l’horizontale possible, puis je place ma tête vers l’extrémité au près, mes pieds contre la petite paroi du banc sous le vent, et je m’efforce de m’endormir ainsi. Je dors sur le dos. Si je roule vers la gauche ou vers la droite, je risque de partir vers l’avant ou vers l’arrière quand de grosses vagues se fracassent sur le bateau. Je positionne donc soit ma colonne vertébrale soit mon visage contre la table des cartes. Ainsi je dors, je somnole, je me repose, etc., sur le dos.

Notre expert Scott Hamilton m’avait donné un bonnet renforcé pour le Vendée Globe 2008. C’est comme un casque mou. Le renforcement est souple et pliable mais se solidifie en cas d’impact. J’ai porté ce bonnet quasiment tout le temps pour dormir, dans le Sud, pour me protéger du froid. Il fait beaucoup trop chaud ici pour le porter, mais je l’ai quand-même mis, la nuit dernière, pour protéger ma tête. Le véritable casque dont je dispose est trop inconfortable pour dormir avec.

Un joint de notre système de pilote automatique – une vis sans tête unique –, doit être vérifié tous les jours et resserré d’un quart de tour, au besoin, ou resserré tous les jours d’un huitième de tour, afin de fixer solidement le vérin hydraulique à son support. Mais il est franchement dangereux de se rendre à un bout ou à un autre du bateau dans ces conditions. J’ai donc pris l’habitude de vérifier cette vis une ou deux fois par jour. Étant donné qu’elle est située dans la cambuse, à l’arrière du bateau, je suis contraint d’aller à l’intérieur. Même s’il fait chaud et si je suis en short, j’enfile des pantalons pour le gros temps, plus le casque et la visière Lexan intégrale. Le mouvement du bateau dans la cambuse est terrifiant, et les deux safrans, leurs jointures, les systèmes de pilote automatique et leurs pompes et vérins hydrauliques comportent de nombreux angles métalliques.

Je crois me souvenir que Samantha Davies, en 2008, avait été terrassée par le froid, dans la cambuse, et j’imagine très bien pourquoi. D’où les précautions. Ça me rappelle la scène du film Apollo 13 dans lequel, après l’explosion, la capsule devient incontrôlable. Le mouvement de celle-ci décrit dans le film est exactement semblable à celui de ce bateau dans le monde réel.

Sur un autre tableau, bien que l’on ait beaucoup glosé sur mon âge, 66 ans, et mon statut de doyen de la course, mon ami Nandor Fa est âgé de 65 ans, et a terminé aujourd’hui. Félicitations Nandor ! Quelle course et traversée épatante il a effectué, en s’efforçant toujours de conserver une vitesse optimale mais pas excessive, d’avancer et de gagner du terrain. C’est un navigateur et un marin fabuleux, et c’est son deuxième finish sur trois départs du Vendée Globe. Il a également participé à la Barcelona World Race (course autour du monde en double sans escale, avec Conrad Coleman). Nandord a accompli de nombreux miles marins avec succès.

Didac Costa et Romain Attanasio ont traversé l’équateur hier. Félicitations à eux deux. Ils ont, tous deux, connu des problèmes, lors de leurs premières courses, mais ont effectué des traversées et des courses avec succès depuis.

Position
8° 43’N x 34° 30’O
Cap
353° vrai
Vitesse
12,2 nœuds
Carnet de bord
25 701 nm
Vitesse du vent réel
21 nœuds
Direction du vent réel
56°
Voilure (cliquez pour accéder au diagramme)
Grand-voile (deux ris), trinquette
Température de l’air
81° F / 27,2° C
Température de la mer
81° F / 27,2° C

Tours de manivelle sur colonne de winch (par jour)Ampères-heures : Alternateur (total)Ampères-heures : Solaire (total)Ampères-heures : Hydrogénérateur (total)Ampères-heures : Éolienne (total)
5805222723 8393250